Accueil
 
 
 
 

L'insulte et le reniement: déclaration de la Fédération du PCF 29

François Hollande nous a gratifié, dimanche dernier, d'une de ses saillies dont il coutumier et dont il devrait avoir honte.

Pierre Laurent a exigé avec raison des excuses publiques de François Hollande.

En comparant le Parti Communiste au Front National, le Président de la République entonne la petite chanson éculée écrite à deux mains par la droite et ceux qui, comme lui, la copie.

En s’attaquant grossièrement au Parti Communiste et à sa politique d'union qui a permis en 1972 la signature du Programme Commun avec le Parti Socialiste et le Parti Radical de Gauche il se démasque totalement et renonce à ses promesses déjà bien modestes par rapport à ce Programme commun des « années 70 », promesses qui l'ont fait élire par le peuple de gauche. Il renie politique industrielle, propriété sociale des grands moyens de production, ambition sociale, justifiant ainsi son impuissance à stopper le chômage de masse, l'insécurité sociale à la source du désespoir et du désarroi qui enflent dans le pays.

 

Ce faisant il tourne le dos à celles et à ceux qui, dans sa propre organisation, se sont engagés dans le combat unitaire après le Congrès d'Epinay qui conduira à la victoire en 1981. Les communistes du Finistère comme l’ensemble des Finistériens et des Finistériennes seraient curieux de connaître le sentiment des dirigeants socialistes du département, des élus locaux avec qui, parfois ils animent ou ont animé des majorités dans les collectivités locales. Peuvent-ils accepter de rejeter ainsi tout un pan de leur histoire, de l'histoire de la gauche?

 

Les communistes finistériens ne renonceront pas à s'opposer à la politique de casse sociale, économique, environnementale conduites par ce gouvernement. Ils continueront de travailler à la réindustrialisation du pays en plaçant l’intérêt national, l’intérêt des salariés, la solidarité, le respect de l'environnement, au cœur de ce combat. Dans d'autres conditions, mais avec la même détermination que par le passé, ils feront tout pour rassembler celles et ceux qui veulent faire renaître l'espoir et « changer la vie ».

 

 

Brest le 21 avril 2015

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.